Benedetto Ghirlandaio
Peintre de la Renaissance Italienne du XVème siècle
1458 - 1497
Florence, Italie

La "NATIVITÉ" Vers 1490

Benedetto Ghirlandaio, frère de Luigi et de Domenico (ce dernier plus connu par ces œuvres, comme la vocation des apôtres Pierre et André à Rome ou encore des vies de Saint-François à Santa Trinita ...) aurait réalisé ce tableau à Blesle, bourg de Haute-Loire, qui au XVème siècle, relevait du Dauphiné d'Auvergne et par là-même des Montpensier. Une étonnante inscription sur un parchemin accroché au pilier soutenant le toit de la crèche, nous apprend que l'œuvre a été réalisée autour de 1490 pour Gilbert de Bourbon, Comte de Montpensier et Dauphin d'Auvergne et père du Connétable de France Charles III.

Les personnages représentés seraient des portraits de Princes et Seigneurs de la maison de Bourbon ainsi que, sans doute, des notables d'Aigueperse.

Ce tableau nous dévoile un horizon bleuté sur lequel se détache une chaîne montagneuse; hypothétiques Monts-Dômes bornant une scène d'un moment familial. Comme les quatres passants accoudés au mur, arrêtons-nous un instant. La Vierge, revêtue à l'antique, assise, tient sur ses genoux l'enfant Jésus. D'un geste de la main, elle invite Joseph dans leur intimité. Ils sont protégés par un groupe d'enfants formant cercle autour d'eux et à l'écart, se trouvent le bœuf et l'âne, occupants habituels du lieu. Sur les pentes herbeuses, à droite, des bergers surveillent quelques moutons.

Tout ces éléments disparates prennent une signification mystique. Ainsi, la gourde, et la besace accrochées au pilier, annoncent la fuite en Égypte. Le crapaud aux pieds de Marie devient incarnation du mal, du Démon, mais il est écrasé par la gloire, par la grandeur des figures qui le dominent. Les enfants représentent l'innocence et les bergers, les guides du troupeau, allégorie du Sauveur, guide spirituel.

NATIVITE de Benedetto Ghirlandaio
Agrandir l'image
(33 ko, image en couleur)

Enfin, il faut signaler que le coin supérieur gauche n'est pas l'original mais postérieur à l'exécution du tableau. Là où d'autres personnages devraient exister en respect de la symétrie, est peint un paysage où les tons et la couleur sont d'ailleurs plus clairs que dans le reste de la scène. Pour expliquer cette différence, seules les conjonctures peuvent être permises : altération des pigments, mutilation du tableau comme ce fut souvent le cas en d'autres lieux, parce que les membres de familles en vue se trouvaient représentés. Seul l'avenir, par la restitution de la partie manquante, si elle existe toujours, peut apporter la solution.

La "Nativité" de Benedetto Ghirlandaio.
Peint sur bois : H 147cm x L 144 cm


Tableau original (Église N.-D. d'Aigueperse).


Source : SPARSAE, Association Culturelle d'Aigueperse

- www.aigueperse.net -