Pierre de NESSON (1383-1373)


Pierre de NESSON serait né à Aigueperse en 1383, il appartenait à une famille originaire de Limoges, ou plutôt de NEXON (1) dans la Haute-Vienne entre Saint-Yrieix et Limoges.
Son grand-père Guillaume de NESSON et son père Barthélémi, notables à Aigueperse, devaient leur fortune au commerce de draps.
Guillaume de NESSON était en relation avec le Duc de Berry pour lequel il avançait au besoin de l'argent, il mourut vers 1373.

Son fils Barthélémy accrut la richesse de la maison et joua un rôle prépondérant à Aigueperse. Il fut titulaire de l'office de châtelain du comté de Montpensier, dont Aigueperse était la capitale administrative. Il eut des démêlés avec la municipalité d'Aigueperse au sujet de tailles qu'il devait payer aux Consuls de la ville et qu'il jugeait exorbitantes. Le procès eut lieu au parlement en 1413-1414. On y apprend que Barthélémy de Nesson "molt grant riche homme" avait à Aigueperse plus de domaine que le Duc de Berry. Il devait quatre mille francs d'arrérages de tailles qu'il refusait de payer. La bonne cause était d'avoir toujours contribuer aux réparations et avait fait "moult de biens pro communi et fondacions de chapelle et autrement".

Barthélémi de Nesson avait fait construire en particulier des chapelles dans l'église paroissiale d'Aigueperse sur la face occidentale du transept méridional.

On voit encore aujourd'hui ce curieux édifice, accolé au transept sud de l'église. Sa masse sombre, tout en pierre de Volvic, tranche sur les murs en calcaire blanc de la nef.
L'ensemble, dit le "Le Nesson", comprend :

  • une chapelle au rez-de-chaussée,
  • une chapelle au-dessus de la première,
  • une tour octogonale à trois étages couronnée d'une plate-forme à balustrade ajourée,
  • une chapelle funéraire.

Le Nesson


Par un beau jour trois ou quatre cents Aiguepersois armés de "haques
(2) et de maques (3)" envahissent sa maison et emportèrent les portes, les fenêtres, les draps, les chevaux, les chars tout en chantant une chanson dont le refrain était "pour détruire les Nesson". Ce fût la protestation des habitants envers Barthélémi de Nesson pour ne pas avoir payé ses tailles aux Consuls d'Aigueperse.

Barthélémi eut trois fils : Janet, Pierre et Jean.
On n'a pas de précisions sur la vie menée par Jean. Quant à Janet, l'aîné des trois frères, il fit une belle carrière puisqu'il devint le valet de chambre et le garde des deniers du Roi, de la cassette personnelle du pauvre Roi "fol" Charles VI.

Le poète Pierre de Nesson fit probablement ses études à la faculté des arts de Paris et la faculté de droit d'Orléans pour conquérir le titre de "maître"
(4).
Le 28 avril 1413, jour de l'émeute cabochienne
(5), Pierre se trouvait à l'hôtel de Guyenne à Paris. Notre poète vit la mort de près car il était du parti des Armagnacs et, la foule voulait le jeter dans la Seine pour le noyer. Il échappa à ses ennemis et alla en prison ; il fut libéré le 4 septembre suivant.

Après ces événements, il fut attaché à la maison de Jean 1er Duc de Bourbon et d'Auvergne, Comte de Clermont, propriétaire du château de Montpensier. Jean 1er prisonnier à la bataille d'Azincourt
(6) mourut en Angleterre en 1434. Pierre de Nesson a par la suite écrit une ballade sur la mort du Duc Jean, son protecteur. Il exerça aussi les fonctions de bailli d'Aigueperse et d'élu sur le fait des aides au diocèse de Clermont.
En 1436, il fut chargé par le Roi de France Charles VII de se rendre auprès des pères du Concile
(7) à Bâle et du pape Eugène IV à Bologne.

Pierre de Nesson épousa Guillemette Dert, il eut huit enfants : six garçons et deux filles. Il mourut entre 1439 et 1442.

Supplication a noftre dame faite par maiftre
pierre de neffon

L'HOMMAGE A LA VIERGE

Fnc. 2, ro, Sesuit une supplication nre dame // faite par maistre pierre de nesson //

[M]a Doulce nourrice pucelle
Qui de vostre tendre mamelle...

Fnc. 3, ro,

Mais ce fut de vous seulement
Car oncques home nullement...

Fnc. 6, ro,

La treshaulte divine essence
Sel dieu rergnat en troys persones
A tous les nessons et nessonnes :
Amen
.


Chantilly, Musée Condé, III F.4 (Cat. Delisle, no. 1310).

Trois œuvres essentielles ont été écrites par Pierre de Nesson :

  • L'HOMMAGE A LA VIERGE

L'homme de loi honnête et pieux, à l'esprit original et plaisant se révèle dans ce poème.
Pierre de Nesson tenait à faire partie, lui, sa femme et ses enfants, de la cour de la Reine des cieux. Il rend hommage à la Vierge et se donne à elle, corps et âme.

  • LE LAY DE GUERRE

Il écrivit ce poème pour ramener le Duc de Bourgogne à des "sentiments français" et pour distraire le Duc de Bourbon prisonnier en Angleterre.

  • LES VIGILES DES MORTS

Pierre de Nesson a médité sur la vie et la mort, le train de ce monde, la souffrance et les éphémères richesses d'ici bas.

LES VIGILES DES MORTS
LES VIGILES DES MORTS

S. SEGUIN Association culturelle d'Aigueperse, SPARSAE n°12

plumeNote :

(1) En toutes suppositions, car la famille de NESSON écrit à l'origine NAISSON, NEISSON, ne paraît pas avoir de racines à Aigueperse, ni dans les environs. Tandis qu'il est identique au petit bourg de NEXON et qu'il a existé une famille bourgeoise de ce nom à Limoges. Un terroir près d'Ussel, sur la commune de Vensat (63), porte le nom de champ NESSON.

(2) Haque : fort plantoir à deux branches pour planter la vigne.

(3) Maque ou Macque : masse carrelée avec laquelle on écrasait le chanvre et le lin pour en isoler les fibres textiles.

(4) Équivalent au grade de licencié es lois de nos jours.

(5) Émeute de la faction bourguignonne sous le règne de Charles VI, derrière le boucher Simon CABOCHE. Le Duc de Bourgogne Jean sans peur, dans sa lutte contre les Armagnacs essaya de se servir de cette force populaire.

(6) 25 octobre 1415, l'armée féodale Française y fût écrasée par les Anglais commandés par leur Roi Henri V, qui conquit une partie de la France au moment où la querelle des Armagnacs et des Bourguignons divisait la France.

(7) Assemblée d'évêques et de théologiens, qui décide de questions de doctrine et de discipline ecclésiastique.

Sources : Archives Départementales du Puy-de-Dôme (63)

- www.aigueperse.net -